"));

EDITO

ÉTÉ 2014

copyright Ernesto Timor

copyright Ernesto Timor

Certaines et certains auraient pu croire que j’avais disparu. Il est vrai que je n’ai pas alimenté mon webzine depuis plusieurs mois. Pourquoi me demanderez-vous ? Je terminais l’écriture de deux romans érotiques et romantiques qui devraient paraître chez Hachette en février 2015 et, invitée par MBS, j’ai écrit une nouvelle érotique que vous pouvez lire gratuitement alors n’hésitez pas ! : Diapason.

Et donc le soleil nous rappelle que l’été arrive à grands pas et avec lui, les pauses lecture dans les jardins ombragés ou sur les plages de sable blanc. Une fois n’est pas coutume, je vais vous lister quelques livres qui devraient vous aider à passer des moments agréables :

La porte du Messie de Philip Le Roy (éditions du Cherche Midi) : des révélations explosives sur le Coran.

Usurpation de Jean-Marc Pitte (éditions du Préau) : l’héroïne feinte avec la mort.

Marseille Noir collectif de nouvelles (Asphalte éditions) : de l’Estaque au Vieux-Port, de la Joliette à la Plaine, de la Belle-de-Mai au stade Vélodrome, en passant par le Panier ou les îles du Frioul, quatorze auteurs vous content Marseille comme vous ne l’avez jamais vu.

Bastards d’Ayerdhal (éditions Au Diable Vauvert) : un écrivain à court d’inspiration se lance à la recherche de Cat-Oldie, une vieille dame qui tue à l’aide d’un chat.

Ombres et soleil de Dominique Sylvain (éditions Viviane Hamy) : Lola Jost et Ingrid Diesel sont de retour !

La clé aux âmes de Gilles Laporte (éditions Presse de la Cité) : des femmes, la guerre de 40, des hommes, des violons, de l’amour et de la passion mais surtout, les femmes et la liberté.

Quand as-tu vu ton père pour la dernière fois ? d’Alex Taylor (éditions JC Lattès) : il faut parfois attendre des années pour que l’enfant devenu adulte ose ouvrir les valises de souvenir.

Les thermes du paradis d’Akli Tadjer (éditions JC Lattès) : Leïla est thanatopracteuse et a de nombreux complexes. Jusqu’au jour où elle va rencontrer Léo, un masseur aveugle.

L’été des lucioles de Gilles Paris (éditions Héloïse d’Ormesson) : Cap-Martin, Victor a 9 ans. Il est en vacances avec sa mère et sa compagne mais son papa lui manque.

L’autre d’Olivier Descosse (éditions Delpierre) : Julien a 25 ans, il est pilote de jet privé. Son anesthésie affective l’empêche de tomber amoureux.

911 de Shannon Burke (éditions Sonatine) : Ollie Cross est devenu ambulancier à Harlem. Depuis, son monde n’est plus qu’horreurs, folie et mort.

L’assassin d’Hicabi Bey d’Alper Canigüz (Mirobole éditions) : Alper Kamu a cinq ans. Gamin très intelligent, il va enquêter sur le meurtre d’un voisin. Comme il dit : « A cinq ans, on est au cœur de l’âge mûr. Ensuite commence la chute. »

Ascension vers le plaisir d’Anne Michel (éditions J’ai Lu) : roman érotique qui raconte les expériences de Camille.

Le zoo de Mengele de Gert Nygårdshaug (éditions J’ai Lu) : Le jour où Mino Aquiles Portoguesa, chasseur de papillons, devient le bras armé de l’Amazonie.

White Shadow de Philip Le Roy (éditions Rageot) : une nouvelle aventure de la brigade des fous.

Le mystère de High Street d’Anne Perry (éditions Ombres Noires) : le libraire Monty Danforth découvre un très vieux parchemin. Depuis, des phénomènes étranges et inquiétants se produisent.

L’énigme éternelle de Pearl Buck (éditions l’Archipel) : roman inédit de la très célèbre femme de lettre américaine. Rann va rencontrer deux femmes qui vont l’initier à l’amour.

Ces lieux sont morts de Patrick Graham (éditions Fleuve Noir) : le docteur Searl est passionnés par les « endormis », des patients plongés dans un coma profond. La veille de Noël, sa femme et sa fille sont enlevées. L’horreur commence.

Le convoyeur du IIIe Reich de C.J. Box (éditions Ombres Noires) : bientôt en retraite, l’avocat Paul Parker s’apprête à sortir son chien. Deux hommes surgissent et l’embarquent à bord d’un vieux pick-up.

A fond de cale de Dominique Delahaye (éditions In8) : Thomas sort de prison. Quand le notaire de Charleville lui confie une mauvaise nouvelle, le passé lui remonte à la gorge. La rage aussi.

Cette chère Sylvia de Dawn French (éditions l’Archipel) : Sylvia est plongée dans un profond coma. Ses proches vont défiler à son chevet. Mais qui est donc cette femme que la plupart d’entre eux haïssent ?

Bien sûr, vous trouverez mes critiques de ces romans et nouvelles dans la rubrique Calizine Livres du webzine. Elles paraîtront au fil des jours prochains.

Comme c’est aussi la période du mondial de foot, n’hésitez pas à rendre visite au site d’Arnaud Massé, Un peu plus bas que Guadalajara. Vous y trouverez de magnifiques photos qui vous transmettront d’un autre point de vue cette passion collective avant, pendant et après les matchs.

Et puis, parce que je vous sais aussi amoureuses et amoureux des belles planches, je vais vous donner une adresse qui devrait vous plaire : rendez-vous à la boutique de François Ephémère où vous trouverez à acheter des illustrations d’album, de contes, de romans en tirage limités.

Je vous souhaite à toutes et à tous un très bel été ! N’oubliez pas, sortez couverts !
Des bises et à bientôt !
Cali Rise

PS : à propos d’Ernesto Timor et de ses savoureuses collaborations avec François Chaffin, allez donc voir et écouter ses Black Variations, vous m’en donnerez des nouvelles !

Comments are closed.