"));

EDITO

Hello mes lectrices ! Hello mes lecteurs !

C’est le printemps !

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler des mes livres. Pour celles et ceux qui me suivent, mes deux romans sont en vente libre en France comme à l’étranger, sur toutes les librairies en ligne. Je vous laisse chercher les liens, il suffit de demander, entre autres, à Google.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires sur les librairies en ligne où vous avez acheté le roman, merci !

En voici les couvertures et les résumés :

LES LIAISONS TRÈS DANGEREUSES

Ana a 25 ans. La jeune femme est mariée depuis peu à l’héritier d’une entreprise qu’elle connaît depuis l’enfance. Tous les deux sont issus de familles de la grande bourgeoisie provinciale. Ils vivent dans une belle propriété entourée d’un grand parc arboré. La jeune femme aimerait que son mari passe plus de temps avec elle mais surtout, qu’ils aient une sexualité plus pimentée.

Journaliste, Ana effectue régulièrement des allers-retours à Paris. Un matin, elle reçoit un mail de [A]. Au travers des mots qu’il lui a écrits, elle reconnaît ce blogueur avec qui elle avait échangé deux ans auparavant et qui avait disparu du jour au lendemain sans explication. Piquée par la curiosité et l’envie de le séduire, Anastasia va lui répondre. Qui se cache derrière l’énigmatique L_Etre_A ?

Parallèlement, un créateur de parfums de luxe prend contact avec elle. Alors qu’Ana lui avait demandé une date pour une interview, Alexander lui propose tout autre chose. Il a 40 ans, est marié et recherche une éveilleuse pour parcourir avec elle des chemins interdits.

Les défis s’enchaînent. Entre ceux d’[A] et ceux d’Alexander, Ana est entraînée dans un tourbillon de sensualité érotique de plus en plus dangereux. A force de jouer avec les feux de la séduction et de l’amour, ne risque-t-elle pas de se perdre ?

LE MASQUE DU PLAISIR

Emanuela est cheffe de projets dans la pub, métier qu’elle adore. A 25 ans, cette vierge romantique vit avec sa sœur jumelle dans un grand appartement parisien. Pour augmenter le trouble de ceux qui les fréquentent, les deux orphelines portent toujours les mêmes vêtements créés par Giulia.

Les jeunes femmes vivent à cent à l’heure et participent régulièrement à des fêtes déjantées où elles se permettent toutes les audaces. Lors d’une soirée masquée dans un château situé en banlieue, Emanuela rencontre un inconnu vêtu comme Giacomo Casanova.

Les cheveux gris, mi-longs et bouclés, l’homme pose sur elle son regard hypnotique, dès que les deux sœurs pénètrent dans la pièce où il se trouve. Moqueuse, Giulia, qui a repéré le manège, défie sa sœur : « si tu ne séduis pas cet homme, il finira dans mon lit ! » Emanuela qui la connaît par cœur sait qu’elle ne plaisante qu’à moitié : même si Giulia est lesbienne, elle ne déteste pas coucher avec des hommes quand ils lui plaisent physiquement.

Manu croit reconnaître en ce Casanova au sourire conquérant l’inconnu qu’elle a rencontré dans une fête précédente et dont elle rêve depuis toutes les nuits. Même silhouette, même voix. Mais ses souvenirs sont-ils fidèles à la réalité ?

Alors que l’homme aux cheveux gris lui promet qu’ils se reverront, il disparaît sans lui avoir demandé son prénom et encore moins son numéro de téléphone. Pour qui la prend-il ? Emanuela n’a pas l’intention d’en rester là ! Mais comment démasquer quelqu’un qui aime à ce point jouer avec l’amour et tous ses artifices ?

Comments are closed.