Hécatombe chez les élues de Dieu de Mehmet Murat Somer

L’auteur, Mehmet Murat Somer, vit dans les quartiers chauds d’Istanbul. Consultant en gestion d’entreprise après avoir été longtemps banquier, il a reçu une formation d’ingénieur. Hécatombe chez les élues de Dieu est le premier roman d’une série de six.

Comme la plupart des premiers romans, Hécatombe chez les élues de Dieu contient quelques petites maladresses que le lecteur oublie très rapidement en découvrant l’humour désopilant et la noirceur sous-jacente contenus dans le récit. Un nouvel enquêteur est né ! Il n’a rien à voir avec *Hercule Poirot puisqu’il n’est pas détective professionnel ni avec *Miss Marple : A Istanbul, Burçak est un brillant consultant en informatique la journée et la nuit, il dirige d’une main de fer gantée de velours un club branché où se retrouvent tous les hommes en vue de la ville et surtout, ses sœurs, les travestis. Burçak aime autant son côté masculin que son côté féminin, même s’il se trouve plus beau habillée en femme.

Homme cultivé, il fait très attention à son corps, surveille son régime alimentaire et pratique la boxe thaïe. Il adore le glamour et le chic d’Audrey Hepburn et cherche à lui ressembler dès qu’il revêt des tenues féminines et se maquille. Jamais il ne prendra des hormones, il se contente simplement de se faire épiler le corps. Dès qu’il arrive à sa boîte de nuit, son barman lui sert un verre de Virgin Mary…

L’histoire

Depuis plusieurs semaines, les journaux relatent les meurtres de jeunes travestis. Burçak se sent proche de toutes ses sœurs et le moindre malheur qui leur arrive le touche profondément. Par rapport à celles qui sont obligées de faire le tapin pour survivre, il se sent privilégié. Alors quand les crimes augmentent sans que la police semble faire tout son possible pour découvrir qui en sont les auteurs, Burçak prend les choses en main et enquête. Les morts violentes et sadiques ressemblent étrangement aux circonstances de la mort de plusieurs prophètes.

Istanbul pour décor, des dialogues désopilants, un héros travesti, des parodies de scènes pornographiques, de l’amour, Hécatombe chez les élues de Dieu a tout pour plaire. Un autre titre de la série Hop-Ciki-Yaya – traduite dans huit pays – paraîtra cette année au Masque.

Hécatombe chez les élues de Dieu, Mehmet Murat Somer, Le Masque 320 pages 18 €

Traduit du turc par Gökmen Yilmaz

*Hercule Poirot et Miss Marple sont deux personnages de détective créés par Agatha Christie

Pas de commentaires

Poster un commentaire