Les 1800 désirs de Martin Rappeneau


Quand j’écoute 1800 désirs, la chanson du nouvel album éponyme de Martin Rappeneau, je pense à Michel Berger. Hé oui, le piano, le timbre de la voix… Pourtant, 1800 désirs, c’est bien Martin Rappeneau, sa musique, ses intentions, ses regards.

Deux années pour écrire les musiques, une rencontre déclic avec un homme devenu un véritable complice, Régis Ceccarelli, qui a su capter le tempo idéal, des collaborations d’écriture avec Marie Richeux, Caroline Lesieutre ou encore Benjamin Seilles mais aussi Jean-Loup Dabadie, Gérard Dugret Grasser et Didier Golemanas et voici (enfin !) 1800 désirs.

Qu’est véritablement cet album si ce n’est une exposition de tableaux où règne l’amour sous toutes ses formes ? L’amour rêvé, l’amour blessure, l’amour parfumé, l’amour sans armure… Pourtant, Ce n’était pas moi chante Martin. Cette chanson n’est pas un hymne à l’amour, non, ou alors à l’amour de l’honnêteté. « Ce n’était pas moi juste ma peur du vide et de ne servir à rien » 

Et puis, il faut parler de cette chanson, Je me tais, alors qu’il suffit de l’écouter pour reconnaître dès les premiers accords un chef d’œuvre : uniquement son piano, sa voix et « ces mots usés » où il dit je t’aime sans jamais le prononcer.

Coups de cœur :
Je me tais
Ce n’était pas moi
1800 désirs
Pas ce regard-là
Sans armure

On a pensé à Polnareff, on a pensé à Sheller, on pensera maintenant à Rappeneau.

1800 Désirs, Martin Rappeneau, AZ

En concert le 2 Mars 2009 – Paris – Alhambra

6 Commentaires
  • Emma

    février 17, 2009 at 5:05 Répondre

    J’aime beaucoup « Julie et Sarah » : « Julie et Sarah sont sur un bateau qui n’a vu que l’eau des adolescences Mais ne leur dites pas que l’une d’elles bientôt préférera l’amour de ce garçon qui chante »…

  • ojllie

    février 19, 2009 at 6:10 Répondre

    les deux que je préfère = « julie et sarah » et « je me tais »
    j’ai écouté les extraits sur fnac.com
    le texte de je me tais un petit traité de subtilité et d’intelligence, sur les silences, ces mots que l’on dit et que l’on regrette. tout est sobre. tout est émotion.
    petit coup de coeur aussi pour à l’ouest

  • Marie

    février 20, 2009 at 2:32 Répondre

    Il y a un concours pour gagner des albums « 1800 désirs » et des places pour le concert le 2 mars à l’Alhambra sur MFM.

  • Lili

    février 24, 2009 at 12:36 Répondre

    Martin Rappeneau sera aux Victoires de la Musique samedi 28 février.
    Il rendra hommage à Jean-Loup Dabadie avec d’autres artistes.

  • didooda

    février 25, 2009 at 11:26 Répondre

    j’ai acheté l’album de martin rappeneau hier c’est fantastique ,je l’écoute en boucle, »elle disait elle disait », »à l ouest « ,
    « je me tais « est réellement somptueuse .
    que dire de plus que c’est un album qui mérite vraiment d’être entendu et compris de tous.Il aborde plusieurs genres et toujours avec autant de subtilité.coup de coeur

  • Aly

    février 28, 2009 at 11:12 Répondre

    « 1800 désirs » ou 1800 (et même plus) bonnes raisons d’écouter l’album ! Entre « après l’orage », « 1800 désirs » et les autres … Des textes et des mélodies sublimissimes pour un artiste talentueux malheureusement pas encore assez reconnu …

    Un forum de fans vient de voir le jour pour parler et partager sur Martin : http://martinsansarmure.forumactif.net/forum.htm

Post a Reply to didooda Cancel Reply