Everybody need Pony Pony Run Run !

Pony Pony Run Run est un groupe formé par trois Nantais (deux frères, Gaëtan et Amaël, et Antonin). Tous les trois sont des enfants des années 90 : « On écoutait vraiment tout. Notre culture, c’est ce qui passait à la radio, des trucs bons, des trucs un peu choquants. Un mélange de culture dance et de rock, des trucs très mainstream puis des trucs beaucoup plus pointus. On aime tout. On n’a pas de pudeur à dire qu’on a aimé un synthé de No Limit de 2 Unlimited, on ne met pas d’échelle de valeur sur les choses. Etre bon ton, on ne sait plus ce que c’est. Pas de plaisir coupable chez nous. » Et cela se sent et se ressent dès la première écoute. Leur premier album You need Pony Pony Run Run transpire le PLAISIR en lettres majuscules.
Oh bien sûr, les plus grincheux trouveront toujours à redire… Qu’ils restent dans enfermés ou barricadés derrière leurs murs ! Pour tous les autres, foncez !

Hey You, le clip

Ça fleure bon les hits en pagaille, que les chansons soient remuantes ou beaucoup plus calmes, purement romantiques ou extraverties. Comment pourrait-il en être autrement quand le combo avoue sans complexe avoir subi les influences aussi diverses et improbables que celles des 2 Unlimited, Beach Boys, Devo, Tortoise, Enya, Daft Punk, Blur, The Cure, The Sparks, Nirvana et j’en passe ? Comment pourrait-il en être autrement alors que Pony Pony Run Run a tourné partout avant de publier son premier album ? « On a fait 120 dates, de Brest à Varsovie en passant par le Benelux, l’Allemagne, l’Espagne, la Hollande, la République Tchèque, la Suisse, l’Italie, etc.  On s’est fait sur la route. Ça nous a donné une cohésion, et ça nous a confortés dans l’idée que cette musique était internationale, accessible à tous, dans des codes universels. »

Pony Pony Run Run est en route pour remuer le monde. Vous aurez été prévenus !
Pour la petite histoire : il paraîtrait que le groupe aurait été approché pour faire les premières parties internationales d’une Américaine multi-platinée, la fille qui a embrassé une autre fille et qui a trouvé cela pas mal, vous voyez ?

You Need Pony Pony Run Run, Pony Pony Run Run, Wagram

1Commentaire
  • benoit

    juillet 27, 2009 at 9:58 Répondre

    album assez moyen, dans le genre je préfère, Phoenix.

Poster un commentaire