Le choix vous appartient de Dean Koontz

Le magazine Rolling Stones a salué Dean Koontz comme « le plus populaire des romanciers à suspense d’Amérique ». Il est vrai qu’il a conquis des millions de lecteurs. Ses livres sont toujours aux meilleures places des listes de best-sellers aux Etats-Unis et dans de nombreux pays.  Après Jour fatal, voici Le choix vous appartient.

Extrait :
Toute mesure gardée, Billy appréciait cette dernière heure de travail. Les consommateurs étaient encore cohérents et joyeux – moment de grâce éphémère avant que l’alcool ne les plonges dans l’hébétude et la mélancolie.
La façade vitrée étant orientée à l’est, les rayons du couchant ne pénétraient pas dans la salle. Un clair-obscur régnait dans la taverne, et la lumière des lustres enluminait le comptoir et les boiseries de reflets cuivrés.
Le parfum qui flottait dans l’air était agréable : l’odeur du bois imprégné de bière, la cire des bougies qui se consumaient, les cheeseburgers, le fumet des oignons frits…
Billy aimait bien l’endroit mais pas au point d’y faire des heures supplémentaires. Il quitta donc le bar à 19 heures tapantes.
Steve Zillis aurait fait un grand show pour sa sortie de scène. Billy, lui, s’effaça en toute discrétion, comme un fantôme.
Dans un peu moins de deux heures, les derniers rayons du soleil auraient disparu. A l’est, le ciel était d’un azur pâle, délavé par le soleil encore présent.
En approchant de sa Ford Explorer, Billy aperçut une feuille de papier glissé sous l’essuie-glace.
Sitôt installé derrière le volant, la portière encore ouverte, il déplia la feuille, s’attendant à trouver une petite annonce manuscrite émanant de quelque chômeur, proposant ses services pour laver sa voiture ou faire des heures de ménage. Mais il s’agissait d’un message, dactylographié avec soin :
Si vous ne montrez pas ce billet à la police, et qu’elle n’intervient pas, je vais tuer une jolie enseignante blonde, quelque part dans le comté de Napa.
Mais si vous montrez ce billet aux policiers, c’est une vieille dame très active dans les œuvres de charité que je vais tuer.
Vous avez six heures pour décider. Le choix vous appartient.

Billy ne sentit pas tout de suite que le monde autour de lui venait de s’effondrer. Le grand plongeon n’avait pas encore commencé. Mais il était imminent.

Résumé :
Billy Wiles est barman dans une taverne qui ne porte même pas de nom. Un soir, après sa journée de travail, il découvre un mot sur le pare-brise de sa voiture. Il en parle à son ami policier, Lanny Olsen. Pour Lanny, c’est juste une plaisanterie de mauvais goût. Or, moins de vingt-quatre heures plus tard, une jeune enseignante blonde est retrouvée assassinée.
Et Billy reçoit une nouvelle lettre. Et puis après un nouveau meurtre, encore une autre. Les comptes à rebours sont de plus en plus courts.
C’en est fini de la petite vie tranquille de Billy. Lui qui passait ses journées à travailler pour ensuite rendre visite à sa fiancée qui est dans le coma depuis son accident, il sait maintenant qu’il détient le pouvoir de vie et de mort sur des victimes innocentes.
Billy doit réagir. Mais que faire quand la frontière entre le bien et le mal est si infime ?

Avis :
Dean Koontz n’a pas son pareil pour balader son lecteur. Le choix vous appartient est effrayant, comme nos plus noires terreurs.

Le choix nous appartient, Dean Koontz, JC Lattès 350 pages 22 €

Pas de commentaires

Poster un commentaire