Tes secrets m’appartiennent de Denis Richard

Denis Richard est passionné par les histoires d’amour et d’amitié, les liens qui résistent au temps et l’âme humaine. Ses thèmes de prédilection étaient apparus déjà dans son premier roman, Vous qui croyez me posséder : l’histoire, l’art et l’ésotérisme. Il y revient dans son nouveau roman, Tes secrets m’appartiennent.

Extraits :

Prologue

Florence, Italie
Février 1497

Il glisse amoureusement le doigt sur les contours du visage.
Elle est magnifique.
Il poursuit le long du corps, effleurant ses formes dénudées.
Il doit coûte que coûte la dissimuler, le temps que se calme l’hystérie religieuse.
Le peintre décide d’emmurer son œuvre, la Madonna con vista sull’ Arno, plutôt que de l’abandonner au bûcher des vanités, comme l’exige Savonarole, le moine dominicain qui a pris le contrôle de Florence.
A regret, Sandro Botticelli la recouvre d’une bâche et quitte son atelier.
Il ne se doute pas que cinq siècles s’écouleront avant que quiconque pose à nouveau les yeux sur elle.

UN

Kristin jeta un coup d’œil exaspéré à sa montre : 22 h 30.
– Evidemment, elle est en retard ! lança-t-elle à son amie Samantha.
Les deux jeunes femmes venaient de pousser contre le mur les meubles et le tapis, afin de libérer un vaste espace au centre de la pièce.
Elle composa le numéro de Marie-Nadège.
– Tu es où ? grogna Kristin. Ça fait une demi-heure qu’on t’attend !
– Désolée, je suis encore au Louvre. J’ai dû finir une note de restauration…
– Tu as une copie des dossiers des candidats ? l’interrompit Kristin.
Marie-Nadège déglutit.
– Oui. Les quinze… Mais je me demande si c’est une bonne idée. Si mes patrons apprenaient ça, je serais virée sur-le-champ…
– T’en fais pas, la coupa Kristin. C’est pour ton bien. Et, pour information, Samantha est aussi nerveuse que toi. elle ne peut jamais prévoir comment les choses vont se passer !
– C’est bon. Je serai là dans quelques minutes.
– Ne tarde pas ! Sammy et moi terminons les préparatifs, ajouta-t-elle avant de raccrocher.
Samantha disposa soigneusement vingt et un cierges en cercle autour d’elles et les alluma un à un. Puis, à l’aide d’une craie, elle traça un pentacle sur le plancher.
Au moment où elle complétait l’étoile à cinq branches, Kristin tressaillit : elle avait eu la sensation qu’on venait de la frapper dans l’estomac.
– Qu’est-ce que c’était, Sammy ?
– Ne t’inquiète pas, tout est sous contrôle. Veille juste à rester à l’intérieur des chandelles.

Résumé :

Le 7 février 1497, alors que le moine Jérôme Savonarole fait détruire tous les objets qui poussent au péché (des miroirs, des cosmétiques, des robes richement travaillées, des bijoux, des instruments de musique, des livres immoraux, des chansons non-religieuses, des images licencieuses et, bien entendu, des chefs-d’œuvre de la peinture florentine), Sandro Botticelli arrache son tableau, la Madonna con vista sull’ Arno aux flammes du Bûcher des Vanités.
Cinq siècles plus tard, alors qu’on approche du 500ième anniversaire de la mort du peintre, le tableau est retrouvé.
Hors, il semblerait que ce tableau soit entouré de mystères. Qui cherche à les percer meurt de mort violente. Trois amies, aidées par un jeune homme Italien dont l’une d’elle va tomber amoureuse, fouinent d’un peu trop près dans des manigances qu’ils n’auraient jamais dues découvrir.
Pourquoi ce tableau provoque-t-il des réactions extraordinaires chez un jeune homme que les médecins ont déclaré autiste ?
Quelle influence peut avoir ce tableau sur un musicien russe incapable de créer de la musique alors qu’il ne rêve que de ça depuis des années ?
En jouant à l’apprenti spirite, cette jeune femme joue un jeu dangereux.
Tous ces êtres vont bientôt se retrouver percutés par des évènements qui les dépassent. La mort rôde et le mystère s’épaissit.

Avis :

Où l’on retrouve la plume alerte de Denis Richard et certains personnages de son premier roman dont le fameux chien, Jacky-Boy.
A nouveau, l’écrivain mêle astucieusement le passé et le présent, les faits historiques et l’ésotérisme, l’amour, la haine et l’amitié. Un roman qu’on a du mal à refermer tellement les personnages évoqués sont marquants.
A noter : si Botticelli et Savonarole ont bien existé… mais je vous laisse découvrir le livre. Vous comprendrez mieux mon allusion.

Tes secrets m’appartiennent, Denis Richard, Michel Lafon 308 pages 19,95 €

Pas de commentaires

Poster un commentaire