La spirale des abysses d’Olivier Descosse

Je ne tenterai pas d’écrire une biographie d’Olivier Descosse puisqu’il l’assume lui-même avec tout le talent qu’on lui connait : biographie d’Olivier Descosse.

 

Extrait :

– T’as pas changé.
Muriel mentait toujours aussi mal. Quant à moi, j’aurais préféré éviter ce genre de mise en bouche. La brosse à reluire me donnait de l’urticaire et présageait souvent du pire.
– Merci d’être venu, poursuivit-elle sur sa lancée. Je mesure parfaitement ce que ça a dû te coûter.
J’assénai d’un ton sec :
– Viens-en au fait.
Elle hocha la tête. Son visage de madone, autrefois tout en plein et déliés, avait pris la consistance figée d’une toile cirée. Un masque, flottant au milieu d’un brushing blond cendré. Avec son manteau en cachemire son jean vintage, elle avait l’allure d’une bourgeoise branchée tout droit sortie de chez le coiffeur.
– Je dois t’avouer quelque chose.
– Quoi ?
– C’est pas facile…
Muriel m’avait appelé la veille au soir, à mon domicile. Une voix surgie du passé, serrée, aiguë, dont chaque intonation était restée gravée dans ma mémoire.
« Il faut que je te voie, m’avait-elle dit. C’est très urgent. »
Après une relation ultra-passionnelle, une fin apocalyptique et trois décennies de silence, j’aurais pu l’envoyer paître. Mais la curiosité l’avait emporté. Je lui avais donné rendez-vous rue de Clichy, dans un troquet désert situé près de chez moi.
Elle murmura :
– J’ai un fils, Serge.
– Ravi de l’apprendre.
– Il va avoir trente ans. Il s’appelle Thomas et…
– Et ?
– Tu ne peux pas savoir à quel point il te ressemble.
Flottement.
– C’est quoi le message ?
– Tu ne comprends pas ?
Je manquai de m’étrangler.
– Ne me dis pas que…
– Je venais de tomber enceinte quand on s’est séparés. J’ai préféré ne pas t’en parler.
Deux secondes. Le temps que l’information atteigne les couches profondes de mon cerveau. Puis le coup de massue. L’uppercut en pleine face qui met KO debout.

Résumé :

Quand Serge Papadakis, ex-mercenaire et ex-policier d’élite du Service de protection des hautes personnalités, apprend qu’il est le père d’un enfant de trente ans, il est très loin de ce douter de ce qui l’attend. Ce fils, Thomas, a disparu.
Alors que « Papa » se lance à sa poursuite, il va aller de surprise en surprise : violence et barbarie sont au programme. Lui qui pensait ne jamais les revoir.

Avis :

Après Les enfants du NéantDescosse entrainait ses lecteurs derrière les pas d’un ancien psy devenu flic, La spirale des abysses aborde cette fois-ci, le destin d’un homme propriétaire d’une entreprise de surveillance aux prises avec les liens du sang, de son propre sang. A quel moment l’homme franchit-il les frontières du réel ? La spirale des abysses, une nouvelle enquête sur l’âme humaine menée avec brio par un Descosse au meilleur de sa forme.

Son écriture est toujours aussi incisive, l’étude psychologique des personnages et celle des sujets qu’Olivier Descosse traite dans son roman toujours aussi ciselées pourtant cette fois, j’avais envie que le dénouement arrive. Non pas que l’histoire soit barbante, loin de là. Mais j’avais un peu de mal à croire qu’un homme qui avait été flic d’élite pouvait être aussi lent à comprendre que son fils était un… ?

Vous ne pensiez tout de même pas que j’allais vous dévoiler la fin du livre avant que vous ne l’ayez lu, si ? Allez ! Ouvrez les yeux, suivez l’enquête de Papadakis et donnez-moi votre avis, il m’intéresse !

Si La spirale des abysses n’est pas, pour moi, le thriller de l’été – j’y reviendrai plus tard -, c’est pour le moins l’un des meilleurs romans noirs parus ces derniers mois. Qu’on se le dise !

La spirale des abysses d’Olivier Descosses, éditions Flammarion 19,90 €

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire