Séparable de Corine Blue-Bosselet

Corine Blue-Bosselet est actrice et metteur en scène de cinéma et de théâtre. Elle a notamment collaboré avec Cyril Collard à la réalisation du film Les nuits fauves. Elle a publié un récit autobiographique en 1995, L’oiseau libre.
Séparable est son premier roman.

Extrait :

C’était une journée sans goût. Sans colère. Sans charme. Elle n’avait pas faim.
Elle regardait fixement la grande toile abstraite du salon. Seule la couleur rose semblait apaiser une douleur muette. Une crevasse sanguinolente figée dans sa chair comme l’empreinte d’un feu ni éteint ni consumé, entre parenthèses. C’était presque cela la sensation stagnante, le surplace d’élans éreintés dans l’œuf, l’avortement d’une passion qui prit peur. Un échec en plein jour, creux.
C’était une journée sans fard. Elle ne mettrait pas de couleur ni sur son visage ni sur son corps. Une transparence pour recevoir l’inconnu, l’à-venir.
Un vide à emplir sans arriérés, sans créances. Une béance en réceptacle.
Elle ferma les yeux. Dans ce sas du rien, elle n’était plus personne ; toute perspective butait contre un arrêt sur image ; les sons brouillés à l’intérieur d’un crâne lui semblaient plus distincts que ceux du monde extérieur duquel elle se séparait malgré elle. où bien était-ce le monde qui lui échappait chaque jour davantage ?
Parti. Il était parti.
Elle ravalait leur odyssée inachevée et ce goût-là annulait tous les autres.
L’absence meurtrière. Le partage bafoué. Les sens interdits. L’amour emmuré vivant – oui, vivant. C’était bien cela sa souffrance, ça vivait encore mais sans écho, sans miroir, sans double. Une moitié de sang secouée de spasmes amers violemment résignés.
Elle ne dirait rien. Pas un mot. Toute parole était vaine. Il fallait juste tuer cette moitié, ce moignon d’amour qui s’agitait encore en elle, cherchant désespérément l’autre sexe comme un membre fantôme sa complétude.
Il fallait agir. Vite. Seule. Elle trouverait.
Elle tuerait la rupture.

Résumé :

Qui n’a pas un jour rêvé de tuer l’être aimé, de l’anéantir ? Surtout quand la rupture est là.

Avis :

Corine Blue-Bosset raconte la fin d’un amour passion, l’après-rupture. A coup de mots qui virevoltent tels les ciseaux d’une couturière folle, elle dépouille l’Amant de tous ses charmes. Poétique. Furieusement humoristique et salvateur.
A ne pas lire avant une rencontre amoureuse, surtout si la séparation est proche…

Séparable, Corine Blue-Bosselet, éditions Jbz & Cie Hugo & Cie 128 pages 15 €

 

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire