L’ORDRE ET LE CHAOS de Maud Tabachnik : DÉPEINDRE LA NOIRCEUR HUMAINE N’EST PLUS RÉSERVÉ AUX SEULS HOMMES

Ancienne ostéopathe, Maud Tabachnik a publié une trentaine de romans, huit chez Albin Michel dont Le cinquième jour (2001), Mauvais frère (2002), Douze heures pour mourir (2004) et Désert barbare (2011).

Résumé

Sa mère vient de mourir après trois semaines d’agonie et elle pense que la vie s’offre enfin à elle. Elle a 44 ans et réalise son rêve de toujours : acheter un camping-car et parcourir la campagne anglaise qu’elle ne connaît pas, bien qu’elle y ait vécu jusque-là.

Extrait

Je vis avec maman depuis quarante-trois ans, c’est-à-dire depuis que je suis née dans notre petite maison avec jardin, située à la sortie ouest d’Hereford, en limite du pays de Galles.
La maison a conservé son atmosphère surannée, et c’est ce qui nous plaît car maman dit toujours : « Nous avons la chance d’habiter un intérieur qui nous ressemble.
Je n’ai jamais bien compris ce qu’elle voulait dire mais c’était bien qu’elle le dise. Maman a beaucoup souffert dans sa vie. Le jour où elle accouchait de moi, Gérald, son fils de treize ans, était écrasé par un camion et mon père venait de la quitter. Ce qui fait que je n’ai jamais connu ni mon frère ni mon père.
A la suite de ces évènements maman a fait ce que les médecins appelaient de la neurasthénie, et qui à présent est diagnostiqué comme dépression nerveuse.
« Tu dois te faire légère, m’a dit le médecin d’un ton sévère alors que j’atteignais mes douze ans. Ne pas lui poser de problèmes, elle en a bien assez. »
Je m’y suis efforcée.
[…]

Mon avis

Tout l’art de Maud Tabachnik, et il s’agit de grand Art, est de raconter une histoire sur un ton ordinaire. Les personnages semblent avoir une vie on ne peut plus banale, voire à se flinguer un soir de blues profond, et puis, sans crier gare VLAM ! tout bascule. Le flic paumé reprend du poil de la bête, la femme négligée se rebiffe. On pourrait croire que l’amour arrangerait les affaires des uns et des autres, que tout finira comme dans un conte de fée. C’est oublier que Maud Tabachnik n’est pas là pour vous raconter une nouvelle mouture de La petite poule rousse. Ceci dit, je serais très curieuse de lire cette nouvelle version.

L’ordre et le chaos, un roman qui sent bon, genre Psychose.

L’ordre et le chaos, Maud Tabachnik, éditions Albin Michel 19,90 €
Pensez à acheter votre livre chez votre libraire.

Pas de commentaires

Poster un commentaire