Porn time

La voix douce d’Alan s’enroule autour d’elle. Scribe regarde par la fenêtre : gris mouillé et chamarré d’un automne qui n’en finit pas de s’étaler. Corbel aimerait se démarquer par sa touche personnelle. Qui lui en voudrait d’avoir ce désir ?
Un EP. Quatre titres censés suffisamment aguicher le public pour qu’il soit prêt à foncer dès l’annonce d’une prochaine sortie d’album. A moins qu’aujourd’hui, on ne propose plus que des EP. Extended play. Un produit trop long pour être qualifié de single mais trop court pour être un album. Muse… Alan chante bon et Scribe pense à d’autres mots prononcés par Dam.

 – C’est un plaisir de m’asseoir en face de ta jolie chatte, un café à la main. Tu as une très jolie fente. Je te l’ai déjà dit ? Est-ce bien une goutte que j’aperçois, là ?
– Tu aperçois bien. Et oui, tu me l’as déjà dit mais je ne m’en lasse pas.
Dam avait souri. Scribe connaissait ce sourire. Elle attendit la suite.
– Quel hétéro ne rêverait pas d’y glisser sa queue raide ? Dis-moi à quoi tu penses…
Scribe avait rougi. Bien qu’elle s’attendît à cette question. Sa langue avait glissé entre ses lèvres, rapidement, et elle s’était lancée.
–  Je pense à toi… Je m’imagine allongée sur le dos, la tête renversée et ma bouche remplie de ta queue. Tes doigts fourragent délicieusement entre mes cuisses et j’ai tout à la fois l’envie que tu pénètres mon vagin et celle que tu m’encules. Je te veux pleinement dans tous mes orifices.
– Viens…
La chambre était devenue le théâtre d’une débauche pornographique. D’abord, leurs deux corps s’étaient aimantés avec rage. Et puis…
D’une voix douce, Scribe avait raconté à Dam des scènes issues de vidéos pour adultes. A genoux sur un Prie-Dieu de velours rouge récemment chiné dans une brocante, elle avait décrit des « horreurs », comme son amant le lui avait réclamé.  
– Ils sont trois. Deux hommes et une femme. Elle les suce jusqu’à ce qu’ils éjaculent sur son visage. La brune exhibe bien son piercing et mime l’extase quand le sperme jailli. Sur le canapé, un homme s’assoit. Elle vient se positionner à califourchon sur lui et monte et descend sur sa queue gonflée. Le deuxième s’approche et pénètre aussi son vagin. La fille gueule un peu. Il la gifle faiblement. Les plans sont rapprochés. Le spectateur en prend plein les yeux. Les positions alternent. La sodomie sera double aussi.
– Continue…
Les mains de Dam caressaient doucement sa peau nue, de sa nuque à sa raie. Scribe avait sursauté quand les doigts de son amant avaient entouré ses tétons puis glissé lentement sur son ventre.
– Continue…
– La fille a deux couettes blondes, une mini-jupe et deux seins version obus. Elle tient une batte de base-ball et renvoie maladroitement une balle à un homme. Il finit par s’approcher d’elle et la prendre dans ses bras, son ventre collé à son cul. La blonde lui roule une pelle. Ils…
La bouche de Dam s’était enfuie entre sa raie, ses doigts branlaient son clitoris. Un blanc.
– Continue…
Scribe avait perdu le fil. Elle frissonnait et soupirait. Les doigts de son homme s’étaient faits brûlures délicieuses jusqu’à ravager ses neurones. Dam s’était redressé. Son gland était venu buter contre son anus dilaté. Sa bouche s’était collée contre son oreille et il avait murmuré :
– Je sens que là, tu es toute à moi.

Alan Corbel termine son tour de chant par The rain. Et Scribe se passe les mains dans ses cheveux, terminant son geste par un étirement digne d’un chat. L’interview de Renan Luce n’aura pas lieu. Soit. Elle ne recevra pas l’album de Air ni celui des Beatles. Encore moins celui de Muse. Soit. Il y a un temps pour tout…

 

Pas de commentaire

Poster un commentaire