L’art de la séduction de Robert Greene

Souvent comparé à Machiavel, grand penseur italien de la Renaissance, Robert Greene est diplômé de l’université de Berkeley (Californie) en Lettres classiques. Né en 1959, écrivain et éditeur, il parle plusieurs langues couramment, dont le français. Son premier ouvrage, Power, les 48 lois du pouvoir, s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde entier. Il était normal qu’il revienne plus en détails sur le pouvoir le plus captivant que l’homme (et la femme) peut détenir, j’ai nommé la séduction.
Ah la séduction…  N’est-ce pas la plus belle arme de pouvoir de tous les temps ? N’avons-nous pas tous en nous un insatiable besoin de conquérir ?

Dans L’art de la séduction, Robert Greene décrypte la séduction, la forme la plus aboutie mais aussi la plus subtile du pouvoir. D’aucuns s’écrieront que ce livre est totalement amoral. Et ils auront raison. Car dans son nouvel ouvrage, Robert Greene donne tous les conseils dont chacun a besoin pour réussir à manipuler le talon d’Achille de la proie qu’il s’est choisie. En effet, le séducteur est un chasseur et celui ou celle qu’elle ou il vise est sa future victime, victime consentante parfois, n’oublions pas que la séduction est un jeu de dupes. Mener intelligemment, ce jeu devient un art et un véritable plaisir pour l’un comme pour l’autre.
En amour comme en politique, ceux qui réussissent connaissent tous les rouages de la séduction, c’est universel et inébranlable.

De Freud à Kierkegaard, d’Ovide à Casanova, Robert Greene tire de la littérature la quintessence de l’Art de la Séduction en s’appuyant sur les vies fascinantes des grands personnages de l’Histoire du monde. Il identifie les lois d’un jeu impitoyable et intemporel pour ensorceler et contraindre la « victime » à capituler. Il vous faudra d’abord créer du désir chez elle, jouer avec ses sentiments en alternant Plaisir et Confusion, puis se faire désirer toujours plus… pour enfin exécuter les dernières notes du triomphe.

Ce fascinant voyage au cœur de la manipulation est divisé en deux parties :

La première partie, Profils de séducteurs, offre une description démoniaque des séducteurs et séductrices types : la sirène, le libertin, l’amant idéal, le dandy, l’éternel enfant, la coquette, le charmeur, la figure charismatique, la star, l’antiséducteur ; mais aussi les dix-huit profils types de victimes.

La seconde partie, Le processus de séduction, définit les différentes stratégies pour  1 Choisir sa victime, 2 Inspirer confiance, 3 Souffler le chaud et le froid, 4 Susciter la jalousie, 5 Créer des besoins sans les satisfaire, 6 Maîtriser l’art de l’insinuation, 7 Habiter l’esprit de l’autre, 8 Proposer la tentation, 9 Entretenir le suspense, 10 Troubler par la magie du discours, 11 Soigner les détails, 12 S’auréoler de poésie, 13 Être désarmant, 14 Créer l’illusion, 15 Isoler la victime, 16 Faire ses preuves, 17 Provoquer une régression, 18 Offrir le fruit défendu, 19 Convoquer le sublime, 20 Mêler la douceur au plaisir, 21 Devenir proie, 22 Réveiller la bête, 23 Savoir porter le coup final, 24 Survivre aux lendemains qui déchantent.

Tous les exemples et les tactiques développés ici sont puisés dans les biographies de Cléopâtre, Joséphine Bonaparte, J-F ; Kennedy et Duke Ellington ; dans les autobiographies de Casanova, Errol Flynn, Nathalie Barney, Marilyn Monroe ; dans les manuels de séduction, au premier rang desquels L’art d’aimer d’Ovide ; dans des romans comme Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, Le journal d’un séducteur de Søren Kierkegaard et Le dit du Genji de Murasaki Shikibu.

Que ce soit pour les non-avertis ou les initiés qui regarderont cet ouvrage d’un œil amusé, ce L’art de la séduction est un véritable trésor. Y compris dans les citations, proverbes, maximes, fables et extraits de romans qui illustrent en marge des pages, les propos de Robert Greene.

« *Abordez ce livre avec l’esprit qui fera de vous un séducteur chevronné. L’encyclopédiste Denis Diderot a écrit : « J’abandonne mon esprit à tout son libertinage. Je le laisse maître de suivre la première idée sage ou folle qui se présente, comme on voit dans l’allée de Foy nos jeunes dissolus marcher sur les pas d’un courtisane à l’air éventé, au visage riant, à l’œil vif, au nez retroussé, quitter celle-ci pour une autre, les attaquant toutes et ne s’attachant  aucune. Mes pensées, ce sont mes catins. » Ce qu’il voulait dire, c’est qu’il suivait toute idée qu’il trouvait captivante jusqu’à ce qu’il s’en présente une meilleure, et cela non sans une certaine charge d’érotisme. Une fois que le lecteur commencera à tourner ces pages, qu’il suive le conseil de Diderot : qu’il musarde d’anecdote en idée, avec un esprit ouvert. Lentement, ce philtre l’imprégnera et la séduction deviendra omniprésente à ses yeux, y compris dans la façon dont il pense et dans celle dont il voit le monde.

La vertu n’est en général qu’un appel à une séduction accrue. Nathalie Barney. »

L’art de la séduction, Robert Greene, Leduc.S Editions, 512 pages 24,90 €

*Extrait de L’art de la séduction, Robert Greene

Site des éditions Leduc. S

4 Comments
  • dadi

    octobre 10, 2010 at 5:43 Répondre

    bonjour,
    bien voila, je possede le livre the art of seduction by robert green, que je trouve tres interessant la lire, le probleme qui se pose pour moi c’est que le livre que j’ai est en anglais, ce qui n’est pas ma langue maternel, je l’est chercher pour tres longtemps en langue francais, je l’est trouver il n’y a pas longtemps mais le problème qui se pose pour moi cette fois ci c’est que je suis en afrique donc pas de( cart visa ou master card)
    dernièrement j’ai trouver ou je peut lire ce meme livre sur internet mais toujours en version anglais,
    ma question? y’a pas un moyene de le lire en version francais sur le net.
    merci
    DADI

  • Cali Rise

    octobre 11, 2010 at 8:32 Répondre

    Tentez de le trouver dans une bibliothèque…

  • dadi

    octobre 12, 2010 at 9:24 Répondre

    je suis en Afrique, je souhaite simplement le trouver sur le net, c’est possible en anglais, pas en francais

  • Cali Rise

    octobre 14, 2010 at 7:34 Répondre

    Désolée, je ne peux pas vous aider.

Poster un commentaire