La Battle de Valérie Tong Cuong, ça déchire grave !

Après ses deux romans, Providence et L’ardoise magique, Valérie Tong Cuong nous offre une histoire courte : La Battle.

Extrait :

Il aura fallu quinze jours pour que tout se barre en couilles. Genre séisme de magnitude 12 sur échelle de 10.
Pourtant, normalement, tout roulait : on était mi-mai, autant dire fin d’année et début imminent des trois mois de glande absolue pour les secondes vu qu’ici, à Paul Cézanne, on était centre d’examen pour le bac.
Il restait moins d’une semaine avant les conseils de classe, les profs avaient lâché l’affaire et César et moi, comme des cons, on se croyait peinards. Le seul sujet sur lequel on bossait encore, c’était le concert de la Fête de la musique.
Le calme plat en somme, pas la moindre embrouille à l’horizon.
Quinze jours… Ouais… Encore aujourd’hui j’ai du mal à croire que tout ça, c’est bien arrivé. Notre putain de vie était sur le point d’exploser, et nous, on n’a vu venir que dalle, on se prenait trop la tête pour savoir si Safia ferait les chœurs ou si on prendrait un sample.

Résumé :

César, La Boule et Safia sont en seconde au lycée Paul Cézanne. Tous les trois font partie du groupe de hip-hop DTG (Dans Ta Gueule) dont César est le leader. Beau gosse, César tombe les filles pendant que La Boule est secrètement amoureux de Safia qui le regarde comme un pote.
Alors qu’ils sont tous persuadés que DTG va tout déchirer et remporter le concours interlycées, la vie va se charger de leur prouver que rien n’est jamais gagné.

Avis :

42 pages écrites d’une plume alerte et rythmée, La Battle est une histoire riche en émotions. Sourires, rires, pleurs, révoltes, passions sont au rendez-vous. Bravo ! J’en redemande.

La Battle, Valérie Tong Cuong, éditions du Moteur 42 pages 9,50 €

 

 

Pas de commentaire

Poster un commentaire