L’atelier des miracles de Valérie Tong Cuong : ET VOUS CROIREZ À NOUVEAU EN L’HOMME !

Auteur de nombreux romans et notamment de Providence, du très beau L’ardoise magique, du trop court La battle, l’écrivain scénariste Valérie Tong Cuong revient avec L’atelier des miracles.

Résumé

Professeur d’histoire-géo, Mariette est au bout du rouleau. Rongée par le passé, la jeune Millie est prête à tout pour l’effacer. Quant au flamboyant Monsieur Mike, ex-militaire installé sous un porche, le voilà mis à terre par la violence de la rue.
Au moment où Mariette, Mike et Millie heurtent le mur de leur existence, un homme providentiel surgit et leur tend la main – Jean, qui accueille dans son atelier les âmes cassées.
Jean, dont on dit qu’il fait des miracles.

Extrait

Millie

L’odeur âcre, violente, s’insinuait dans chaque espace libre de mon corps, me piquait le nez et la gorge, assaillait mon cerveau englué de sommeil de ses rafales hargneuses.
Je refusais de me réveiller. Je voulais dormir jusqu’au bout de la nuit et, tant qu’à faire, jusqu’au bout du week-end. Passer directement du vendredi soir au lundi matin, sans respirer, sans rêver, sans penser, d’une seule traite, d’une seule lutte.
Comme un enfant maladroit traverse la piscine sous l’eau, poussé par le maître nageur et les huées de ses camarades, épuisant ses ultimes réserves d’air pour atteindre le bord opposé, caressant la mort, l’admettant déjà. Puis soudain, agrippant de ses doigts tendus la pierre poreuse, regonfle ses poumons et surgit en s’ébrouant, à la fois étourdi et reconnaissant d’avoir survécu.
La toux brûlante m’arrachait à la nuit. J’ai entrouvert les yeux. Face à moi, une longue langue de fumée sombre se mouvait en silence à travers la fenêtre entrebâillée, léchant le papier peint jauni jusqu’au plafond.
Le feu ! Mon corps s’est soulevé dans un spasme, je n’étais plus sûr d’être éveillée, j’avais l’esprit scindé en deux, une moitié cirant, Eh bien voilà, Millie, c’est l’heure des comptes, l’heure de vérité, celle de payer et de les rejoindre car après tout se rebellant, refusant, Ne pas faire de lien hâtif, fuir les signes, les concordances, la psychologie de comptoir, cet incendie est le fruit du hasard, forcément, un accident, une pure coïncidence, alors se concentrer et agir, puisque le feu tue.

Avis

Sous prétexte de nous raconter l’histoire « simple » d’un homme-dieu qui surgit dans la vie des plus paumés pour les remettre sur les rails, Valérie Tong Cuong met l’accent sur ce qui se cache vraiment derrière l’envie maladive qu’ont certains êtres : aider les autres à tout prix.
L’atelier des miracles, c’est aussi et avant tout la résilience de personnages qui se reconstruisent grâce à des rencontres inattendues. Les autres, parfois, aident à se relever. Encore faut-il accepter de s’ouvrir à eux et s’accepter soi.

Au fil des ans, l’écriture de Valérie Tong Cuong s’est ciselée, la psychologie de ses personnages s’est approfondie, le rythme du récit a gagné en suspense.

L’atelier des miracles, un roman qui donne envie de croire en l’Homme !

L’atelier des miracles, Valérie Tong Cuong, éditions JC Lattès 17 €
En cliquant sur le lien ci-dessus, vous pourrez commander le roman et vous le faire livrer chez votre libraire. Adoptez le bon réflexe : lalibrairie.com !

 

 

Pas de commentaire

Poster un commentaire